Les vieux métiers - Juio Foret

Mon blogue

Les vieux métiers

Les vieux métiers - Juio Foret

Dans le village où mes parents habitent, un événement était organisé autour des vieux métiers. J’ai emmené mes deux filles voir un potier, qui apprenait aux enfants à façonner de simples billes de terre et à les décorer pour qu’elles servent de jouet ou, trouées, de perles. Elles ont été fascinées par ce travail d’une grande simplicité. Elles étaient très fières du résultat. Avec un lien de cuir, la terre brute, roulée en boulettes, puis peinte, était devenue un beau collier. Ma conjointe a été couverte de leurs créations, car les petites sont devenues de grandes artistes. Dès notre retour, Lucia s’est installée sur la table de la salle à dîner, et elle a pris du papier. Avec beaucoup de colle, des ciseaux et de la patience, des boules de Noël en papier mâché de toutes les couleurs se sont matérialisées devant nos yeux de parents.

Pendant que ma conjointe était à son Traitement douleur genoux Terrebonne, j’ai gardé Lucia et Charline. Elles ont seulement une année d’écart. Pourtant, leurs différences physiques sont telles que leur parenté n’est pas évidente. De voir leurs deux têtes, l’une brune, l’autre rousse, se lever vers moi et m’offrir d’un même élan la lumière de leurs magnifiques sourires réchauffa mon cœur. C’est le seul point commun qu’elles aient. Leur enthousiasme à maîtriser des techniques de loisirs créatifs était communicatif. Je suis bientôt venu les rejoindre et j’ai découpé, dans un grand morceau de carton, des rectangles. Je voulais monter une boîte qui me servirait à ranger une partie du matériel dont elles se servaient pour leur nouvelle passion.

Avec soin, j’ai collé entre eux les morceaux que j’avais découpés. Deux solutions s’étaient présentées à moi : je pouvais les joindre avec un adhésif en rouleau ; ou alors, je devais prévoir des languettes que j’encollerai pour faire tenir l’ensemble. Ce fut cette option qu’j’ai choisie. Après une bonne heure de découpage et de collage, je devais décorer mon œuvre. Elles avaient choisi un papier étoilé, des serviettes en papier qui nous restaient des dernières fêtes de fin d’année décorées de petites étoiles dorées. Elles furent encollées par moi-même et mes deux enfants sur les rabats cartonnés. Je ne pensais pas que nous réaliserions un si bel objet. Nous nous servons tous les jours de ce rangement, qui se glisse très exactement sous la bibliothèque. C’est aussi l’avantage de créer des objets soi-même, ils correspondent exactement à ce que nous souhaitons.