Enfin, un bon garagiste - Juio Foret

Mon blogue

Enfin, un bon garagiste

Enfin, un bon garagiste - Juio Foret

J’avais besoin d’entretenir ma voiture correctement, mais je venais d’arriver dans une nouvelle ville et je ne connaissais pas les meilleurs garages. Je ne passe mon véhicule pour une réparation qu’à du personnel qualifié. J’ai été trop dégoûté de ce que certains garagistes avaient fait sur mes anciennes voitures, pour recommencer à laisser mon auto pour une révision chez n’importe qui. Je consultais sur Internet les forums. Peut-être, aurais-je la chance de trouver un avis qui me serait utile ? Un des intervenants donnait les coordonnées d’un garage qu’il trouvait vraiment parfait. Il s’y rendait depuis cinq ans et il n’avait jamais eu de mauvaises surprises. J’espérais que ce commentaire d’internaute n’avait pas été laissé par une personne de l’entreprise. Je sais que cela arrive parfois et je trouve cela très malhonnête. J’appelais le numéro qui était mentionné. Un rendez-vous me fut donné pour le vendredi suivant.

Je n’avais rien d’urgent à faire, mais je voulais que mon véhicule soit près pour le weekend. J’ai parfois des opportunités intéressantes pour passer le samedi et le dimanche chez des amis. Ils se décident souvent à m’inviter le samedi midi. Je voulais pouvoir me déplacer. La secrétaire qui avait pris mon appel me rassura : le soir même, mon automobile serait prête. Lorsque je déposais ma voiture le jour dit, je fus interpellé par un homme aux mains pleines de graisse. Il me demanda si j’effectuais de petits contrôles réguliers sur la pression de pneus, le niveau de l’huile, celui du liquide de refroidissement, et si j’avais des ampoules de secours dans mon véhicule. Il désinfecterait aussi les conduits qui servent à aérer et climatiser la voiture. Je n’avais pas fait tout cela depuis longtemps, mais je n’avais plus à me servir de ma voiture aussi régulièrement qu’avant.

Il me proposa de faire la vidange de mon moteur et de remplacer les différents filtres. Il regarderait aussi l’état de mes plaquettes de frein. Il m’interrogea sur l’usure de mes essuie-glaces. Avec tous ces renseignements, il pourrait écrire un roman sur mon auto ! J’avais un autre rendez-vous, cette fois pour la visite d’une salle de réception Montreal. Je devais organiser un événement dans un cadre professionnel. Ensuite, j’allais dîner dans un excellent restaurant. Je finis ma journée de travail, puis j’allais rechercher ma voiture. Tout me sembla parfait. Ce garage était celui qu’il me fallait pour bien entretenir mon véhicule. Je saluais le garagiste en l’assurant que je reviendrais.